Quantcast

Sponsorisé

Interviews

31 janvier | 17h24

Tony Zahid : « On a monté un projet autour des jeunes »

Après dix journées de Régional 2 d'Île-de-France, le FC Livry-Gargan n'a connu que deux défaites pour sept succès et un match nul. Au club depuis bientôt trois ans, l'entraîneur du club de Seine-Saint-Denis Tony Zahid évoque les ambitions du club pour son équipe sur les prochaines saisons.

FC Livry-Gargan R2 R2 IDF - Poule C

Quel regard portez-vous sur votre première partie de saison et cette seconde place ?

Le bilan est plutôt positif. À mi-parcours du championnat, on est quand même deuxième. On a un groupe jeune. On est sur la dynamique de l’an dernier, où avant la Covid, on était premier. C’est la continuité avec des jeunes joueurs du club. On a établi un projet avec le président il y a deux saisons et demi. Quand j’ai repris les seniors, on était avant-dernier, donc c’est positif. On recherche plutôt une pérennité sur le niveau Régional 2. C’est bien, compte-tenu des objectifs que l’on se donne.

Était-ce attendu de vous retrouver à cette position en janvier ?

On est sur une dynamique, puisque l’an dernier, on était déjà en haut de tableau. Mais il n’y avait que cinq journées. Mais objectivement non, on a une poule relevée avec de très belles équipes. Il n'y a pas d’écart énorme entre le premier et le dernier, ça se joue toujours à la dernière minute, ou alors, c’est tiré par les cheveux. Il y a des équipes comme la réserve d’Aubervilliers, Neuilly-sur-Marne ou encore Sarcelles qui jouent le haut de tableau chaque année. Même une équipe comme Montfermeil, moins bien cette année, reste très difficile à jouer avec ses bons jeunes. En toute sincérité, l’objectif premier est toujours le maintien. Aujourd’hui, on est un peu surpris, mais en même temps, c’est aussi la continuité et la dynamique d’un groupe jeune.

Ne pas monter sera-t-il vécu comme un échec ?

Sincèrement non. Sur le projet que l’on a établi avec le président, on a monté un projet autour des jeunes. On vise la montée d’ici deux trois ans. Si on y arrivait par miracle cette année, on serait peut-être un petit peu en avance. Je regarde surtout les équipes qui sont derrière. Car, même si on a un nombre de points conséquent, on peut vite basculer d’un côté comme de l’autre. Viser la montée ne serait pas prétentieux, mais ce serait trop m’avancer. Il faut attendre les cinq dernières journées pour réellement savoir où est-ce que l’on en sera. On a encore Choisy-le-Roi, dimanche chez nous. Ce ne sera pas un match facile, ensuite on se déplacera à Neuilly-sur-Marne qui est à égalité de points avec nous. Et on a encore un match retour à faire contre Aubervilliers, c’est le club en position de force. Son équipe première évolue en National 3. On est humble. Ce n’est pas que l’on manque d’ambition. On est un groupe de jeunes joueurs du club, encadrés par deux trois anciens, et qui ont encore besoin de prendre en maturité. Pour l’instant, on est sur nos objectifs. Après, s’il devait y avoir cette récompense, ce que je souhaite pour les joueurs car c’est avant-tout leur travail, c’est tout le mal que je leur souhaite. Pour le moment, ce serait effectivement trop m'avancer de dire que l’on joue la montée.

Elie Rollé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé