Quantcast

Sponsorisé

News

4 octobre | 13h20

Un joueur exclu refuse de sortir, le match est arrêté

Le refus de l’attaquant de l’US Goudelinaise de sortir du terrain après avoir reçu un carton rouge a conduit à l’arrêt de la rencontre comptant pour le quatrième tour de Coupe de France, contre le GSY Bourg-Blanc.

COUPE DE FRANCE Coupe de France Bretagne Match arrêté

Sponsorisé

Parmi les 54 affiches du quatrième de Coupe de France disputées ce week-end en Bretagne, l’une d’entre elles n’aura pu aller à son terme. Il s’agit de celle opposant les Gâs de Saint-Yves Bourg-Blanc à l’US Goudelinaise, deux formations de Régional 2 qui se retrouvaient au stade Touroussel de la commune finistérienne de Bourg-Blanc. Déjà marquée par de très longs arrêts de jeu liés à des blessures de part et d’autre, la rencontre a pris une autre tournure peu après la demi-heure, lorsque le numéro 9 de Goudelin, averti d’un deuxième carton jaune et donc exclu, a refusé de quitter le terrain.

La raison ? Le joueur n’était pas d’accord avec le sort qui lui était réservé et, selon diverses sources, aurait proféré des injures à l’arbitre. Une version démentie dans la soirée par le club costarmoricain au travers d’un communiqué, qui estime qu’"à aucun moment, des insultes provenant de notre joueur exclu, ont été prononcées envers l’arbitre central de la rencontre". En revanche, ce qu’aucun des deux clubs de nie, c’est que l’officiel a donc décidé d’arrêter la rencontre aux alentours de la 42e minute de jeu, et ce alors que Goudelin menait 1-0 au score.

Goudelin n'a pas signé la feuille de match

Auprès de Ouest-France, le président du GSY Bourg-Blanc a confirmé ce scénario, ajoutant par ailleurs que de part et d’autre, de nombreuses personnes ont tenté de faire entendre raison à l’attaquant exclu : "De notre côté comme du côté de Goudelin, on a tout fait pour le persuader de sortir du terrain pour que le match reprenne. Mais il a refusé parce qu’il estimait qu’il ne méritait pas cette sanction. Du coup avant la fin de la première période l’arbitre a arrêté le match", relate Eric Hernandez.

Les deux équipes se sont séparées "en très bons termes", et attendent désormais le retour de la commission régionale des compétitions de Bretagne, qui pourrait opter pour un match perdu sur tapis vert pour les locaux. "Nous avons par la suite refusé de signer la feuille de match en contestation des termes utilisés sur cette dernière au sujet de l’exclusion de notre joueur", a par ailleurs précisé le président de Goudelin, David Le Pezron.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :