Quantcast

Sponsorisé

News

17 janvier | 10h17

Un Nabil Bentaleb « conquérant » pour sa première à Angers

Arrivé libre cet hiver du côté de Angers SCO, Nabil Bentaleb a fait ses débuts contre Lorient ce week-end dans la peau d’un titulaire.

Angers SCO Angers SCO L1 Nabil Bentaleb

A 27 ans, Nabil Bentaleb a posé ses valises cet hiver en Ligue 1 après des passages remarqués sous les couleurs de Tottenham (2012-2016) en Premier League et Schalke 04 (2016-2021) en Bundesliga. Prêté lors d’un court intermède à Newcastle en 2020, le milieu de terrain international algérien était libre de s’engager où il le souhaitait suite à son départ du club allemand l’été dernier. Éloigné des terrains depuis, le joueur soignait depuis une blessure aux adducteurs mais son profil et sa disponibilité ont semble t’il facilité l’avancée de ce dossier. L’ex joueur des Spurs, qui s’est donc engagé jusqu’en 2025 en Anjou, a été jugé bon pour le service ce week-end et une première titularisation dans le groupe emmené par Gérald Baticle.

Une première convaincante

Aligné pendant 70 minutes au Moustoir, Nabil Bentaleb a disposé de temps de jeu pour s’exprimer. Au sein d’un système en 3-5-2, il a semblé à l’aise dans autour de Mangani, où il a touché 60 ballons bonifiés par 75% de passes réussies. Autoritaire, le milieu de terrain algérien a remporté 18 duels mais il a également su faire parler sa technique avec quatre dribbles réussis et rassurer les plus sceptiques. Malheureusement, il n’aura pu aider ses coéquipiers à l’emporter en Bretagne mais ses débuts ont vraisemblablement convaincu son entraîneur, Gérald Baticle : « Nabil était éloigné des terrains depuis longtemps mais il a montré un visage conquérant et a été au service de l’équipe. C’est une première très intéressante » lançait notamment l’ancien entraîneur adjoint de Rudi Garcia à l’OL malgré ce match nul (0-0) face aux Merlus.

Des contacts noués dès janvier

Mais avant de voir son nom inscrit dans le onze de départ angevin, Nabil Bentaleb a confié, dans les colonnes de Ouest-France, avoir entamé les discussions depuis plusieurs mois avec les dirigeants sans que rien ne soit acté avant ce mercato hivernal : « J’arrivais en fin de contrat à Schalke. Malheureusement, je me suis fait opérer des adducteurs en fin de saison. Donc le mercato d’été a été très compliqué pour moi. J’étais à Lille. Via mes agents, j’ai noué contact avec le président Saïd Chabane et le directeur du centre, Abdel Bouhazama, pour venir faire une préparation athlétique. Je ne voulais pas rester chez moi, je préférais être dans un cadre professionnel. J’ai eu l’opportunité de venir m’entraîner. De fil en aiguille, je me suis montré un peu plus au coach de l’équipe première. Voilà comment j’ai atterri ici. Bien sûr, on a parlé avec le président et Abdel avant d’arriver, et l’humain a cliqué direct. C’est comme s’ils m’avaient ouvert les portes du centre ». Visiblement convaincu d’avoir fait le bon choix pour sa carrière, l’international algérien a désormais une rencontre en ligne de mire : le déplacement au Vélodrome le 4 février prochain.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé