Quantcast
News

13 mars | 11h18

Une rencontre sous très haute tension

Dépités après l'élimination en Ligue des Champions face au Real Madrid, les supporters du PSG ont prévus plusieurs actions pour montrer son mécontentement de la situation sportive. Le club craint des débordements.

PSG PSG L1

Quatre jours après le fiasco de Madrid, le PSG affronte les Girondins de Bordeaux cet après midi. Les Parisiens tenteront d'oublier l'inoubliable, tandis que les Bordelais viendront le couteau entre les dents afin de prendre des points dans l'optique du maintien. L'ambiance au Parc des Princes pour ce premier match post élimination devrait être hostile.

Ces dernières semaines, les relations entre le club et ses supporters étaient tendues. Les fans du PSG critiquent le jeu proposé par l'équipe, trop '' Mbappé-dépendant'', des choix de couleurs de maillots jugés étranges ou encore une attitude des joueurs parfois trop laxiste. Après l'élimination en 8èmes de finale de Coupe face à Nice, le Collectif Ultras Paris avait fait grève pendant près de 30 min lors de la rencontre face à Rennes. Et puis il y'a eu ce match à Madrid, que tout le peuple parisien attendait de pied ferme, et une nouvelle fois, comme face à Barcelone ou Manchester, ces derniers ont été déçus, dépités voir circonspects devant la prestation de leurs protégés.

Les autorités publiques redoutent des débordements

Hier, le collectif Ultras Paris a demandé la démission du président El Khelaifi. C'est une grande première pour le PSG version qatari car le président parisien a toujours soutenu les Ultras du PSG, il avait même fait le forcing en 2016 pour leur retour dans les travées du Parc des Princes auprès des instances publiques. Dans leur communiqué, le CUP annonce mettre en place plusieurs actions fortes afin de montrer leur mécontentement. Ce ras-le-bol est partagé par tous, y compris par tous. Le Dans les colonnes du journal l'Equipe, un supporter se dit même prêt à ne plus revenir au Parc '' Je ne vais plus venir au stade. Et je pense aussi que je ne vais pas renouveller mon abonnement. Il faut siffler les joueurs, la direction, et leur montrer notre mécontentement. C'est trop facile leurs messages sur les réseaux sociaux, d'autant que ce ne sont même pas eux qui les écrivent ''.

Du côté du club, on craint des débordements que ce soit avant, pendant et après la rencontre. Cette semaine, plusieurs agents de sécurité avait été déployés au Camp des Loges afin de garantir la sécurité des joueurs. Cet après midi, 250 policiers vont être mobilisés pour assurer le maintien de l'ordre. Ambiance.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :