Quantcast

Sponsorisé

News

5 novembre | 14h32

Vence doit se racheter à Ramatuelle

Ce dimanche, l'AS Vence se déplace à Ramatuelle pour la 4e journée de R2. Avant la rencontre, le défenseur, Maxime Silvestri est revenu sur le début de saison de son équipe.

R2 Méditerranée - Poule B

Sponsorisé

Maxime, il y a trois semaines vous vous étiez largement incliné à domicile contre le voisin antibois. Que retiens-tu de cette rencontre ?

C'est un match qui a fait mal aux têtes et qui a remis en question notre début de saison. On n'a pas pu se rattraper la semaine suivante donc il faut qu'on montre un autre visage sur le terrain. Globalement, il n'y a rien à retenir de ce match contre La Fontonne. On a été surclassé et on n'a pas répondu présent sur le terrain donc il faudra faire tout l'inverse dimanche.

Vous êtes actuellement 9e du classement. Quel regard portes-tu sur le début de saison de ton équipe ?

Personnellement, je n'ai joué que le dernier match contre La Fontonne mais j'ai tout de même suivi le groupe. Le début de saison est très mitigé d'autant plus qu'on était très attendu. Je pense qu'on s'est vu trop beau et automatiquement, les prestations ont été de moins bonne qualité. Malgré la victoire lors de la première journée, ç'a été une grosse remise en question pour tout le groupe. D'autant plus qu'avec toutes ses coupures, on n'a pas pu enchaîner et ça s'est ressenti sur les matches.

Dimanche, la victoire est impérative à Ramatuelle ?

Oui on peut dire ça même si c'est un match à l'extérieur. Le plus important, c'est de produire du beau jeu et de se remettre en confiance. Si on fait ce qu'il faut, on gagnera automatiquement la rencontre car je sais qu'on a une équipe de grande qualité. Maintenant, on se doit d'être présent dans tous les domaines. Que ce soit dans le jeu, l'agressivité et l'état d'esprit, on attend une grosse réaction de la part de tout le groupe.

Vos ambitions restent tout de même inchangées...

Évidemment. Notre priorité reste toujours la montée en R1. Avec l'effectif qu'on a, on peut se permettre d'avoir des ambitions élevées. Maintenant, c'est comme à chaque niveau. On a beau avoir une belle équipe sur le papier, si sur le terrain ça ne répond pas, tu peux perdre contre n'importe qui. Après la réalité d'aujourd'hui, c'est qu'on est 9e donc il va falloir vite remonter la pente en terme de résultat et de contenu.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :