Quantcast

Sponsorisé

News

26 janvier | 15h30

Yannick Virapin : "Ce seizièmes de finale est historique pour tout le monde"

L'ASPTT Marseille s'est brillament qualifié pour la phase FFF de la Coupe Gambardella. Ce week-end, pour les seizièmes de finale ils se déplacent sur la pelouse du Paris 13 Atletico. Le coach marseillais, Yannick Virapin se confie sur cet exploit et le match qui les attend.

GAMBARDELLA ASPTT Marseille U18 R Yannick Virapin

Vous avez réussi à passer la phase régionale, qu'est ce que cela représente pour vous ?

C'est exceptionnel et historique pour le club, les joueurs et moi. J'ai déjà eu la chance de faire ce type de parcours en tant que joueur, et je m'en souviens encore. En tant que coach, c'est en revanche une première, tout comme pour les joueurs. C'est également la première fois que le club passe les trente-deuxièmes de finale. Avec cette qualification, on réalise quelque chose de grand, qui marque les esprits. C'est une joie immense pour tous. Il faut tout de même nuancer, car nous avons eu la chance de tomber sur des équipes de plus ou moins notre niveau.

Un mot sur votre adversaire, le Paris 13 Atletico ?

Il va falloir maintenant se déplacer à l'extérieur. A Paris. Ils ont l'air d'avoir une bonne équipe également. Ils vont forcément jouer crânement leur chance. Tout comme nous. Ils sont sur la même dynamique de qualification que nous, nous avons à peu près le même parcours.

Avez-vous préparé le match différemment ?

Sur le plan tactique et technique, non. On va juste essayer de jouer notre jeu, sans déjouer. Il faudra être solide. Rester dans la continuité de ce que l'on a fait contre Béziers, au tour précédent. Les joueurs doivent croire en leurs qualités. C'est plus mentalement que nous avons essayé de travailler. Pour les joueurs cela va être particulier. Ils vont devoir jouer devant un public plus hostile qu'à l'accoutumée. Ils vont devoir être forts mentalement. Avec le staff, les adjoints, les intendants, on essaie de les préparer à devoir jouer sur une terre parisienne.

Repartir avec de beaux souvenirs dans la tête

Yannick Virapin

Comment le groupe se sent ?

Depuis le match de Béziers, les gamins ont beaucoup la tête à Paris. C'est d'ailleurs pour cela qu'on a fait deux résultats moyens en championnat depuis. Je les comprends car c'est historique, mais c'est tout de même dommage. L'objectif n'est pas que la Gambardella. Le groupe est assez varié, certains arrivent à gérer toutes ses émotions, d'autres moins. Ils sont jeunes encore, c'est normal. Au quotidien, on les aide au maximum à canaliser leurs émotions.

Qu'attendez vous de ce match ?

Qu'on fasse un match plein, surtout dans l'état d'esprit. Je veux que mes joueurs n'aient aucun regret. Dans tous les cas, on sortira la tête haute et avec une grande satisfaction. Bien sûr qu'il y aura de la déception, mais l'essentiel est de tout donner. Il faudra repartir avec de beaux souvenirs dans la tête. Le mot d'ordre est de se faire plaisir et de ne pas regretter.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé