Quantcast
Interviews

23 février | 13h00

Zoa Ntoya : "Cela serait une désillusion de ne pas monter"

Leader de son groupe de R3(H), Betton CS n’a connu qu’une seule défaite depuis le début de la saison. L’entraîneur de l’équipe fanion, Zoa Ntoya est revenu sur cette belle performance.

R3 BRETAGNE CS Betton CS Betton R3 Zoa Ntoya

Quel bilan faîtes-vous de la première partie de saison ?

Nous sommes qu’à la moitié mais c’est un parcours très intéressant. 1 défaite, 1 match nul et 9 victoires en 11 matches sur la phase aller, c’est pas mal. J’ai dit à mes joueurs qu’un nouveau championnat reprenait. Mais je suis très satisfait et surpris parce que la qualité de jeu est là. On n’est pas un club qui donne des sous pour récupérer des joueurs. C’était surtout favoriser le jeu et puis en période de Covid, retrouver le plaisir de jouer. Je pense que l’on peut encore faire mieux mais il ne faut pas faire la fine bouche, c’est pas mal du tout.

Vous êtes leader du classement. Quelles sont vos ambitions ?

On ne va pas se cacher, nous sommes depuis la troisième ou quatrième journée, en tête du championnat donc le but c’est de finaliser tout ce travail produit au cours de la saison avec une montée à la fin de la saison. Cela serait une logique voire même une désillusion d’avoir autant de points d’avance au bout d’un moment et de ne pas monter. Il faut maintenir cette marge. Pour cela, il faut être concerné et faire le travail qu’il faut. Il ne faut pas se relâcher. Si je vous dis "non on va essayer de voir", cela serait mentir de ma part. Maintenant qu’on a fait le grand pas, il faut y aller. Chaque match qu’on joue désormais, ce n'est plus comme avant. Nous sommes attendus, c’est un nouveau challenge et une nouvelle façon d’aborder le championnat. D’un côté, c’est intéressant car cela donne un peu plus d’expérience à mes joueurs.

Quelles sont les forces et les faiblesses de votre équipe ?

Notre faiblesse, je dirais que nous sommes en ce moment dans la réaction. On a tellement engrangé de la confiance que les joueurs ont tendance à se dire que quoiqu’il arrive, on peut encaisser un but, on saura réagir. La force de cette équipe, je dirais que c’est une vraie bande de copain. On a une bonne assise défensive même si à mon goût, nous avons un peu trop encaissé de buts (14). En revanche, en attaque, on a quelques joueurs qui "marchent un peu sur l’eau" en ce moment. J’aurai préféré le contraire avec une super assise défensive mais il ne faut pas négliger la capacité à marquer des buts (meilleure attaque avec 43 buts). Pour moi, la base durant la première partie de saison, c’était de ne pas avoir encaissé trop de buts. Par exemple, ma dernière satisfaction reste le fait de ne pas en avoir pris la semaine passée. Si vous ne prenez pas de buts et que vous avec la chance d’être en haut du tableau, cela ne peut qu’être favorable. Mais pour cela, il faut avoir une bonne base défensive. Je sais que le plus dur dans le football est de marquer des buts et c’est ce que l'on fait de bien, mais il faut savoir faire la balance entre les buts marqués et les buts encaissés. C’est surtout ça qui m’intéresse.

Ne serait-ce pas une pression que d’avoir de l’avance au classement ?

Sincèrement, j’essaye de ne pas y penser. Les joueurs ont tendance à se dire qu’on a de l’avance donc l’implication est moindre. C’est pourquoi, il faut remettre les pendules à l’heure. Notre rôle à mon staff et moi, est d’éviter qu’il y est un relâchement. C’est ça le plus dur je dirais. Il faut les maintenir jusqu’au bout. On ne peut pas se permettre de se dire qu’on a une marge. Au fond de nous, on sait que c’est bénéfique sur certains points mais les gros matches à jouer arrivent. Toutes les équipes qui sont "en bas du tableau", c’est là que notre équipe perd des points. Il ne faut pas passer à côté de ces rencontres-là. Les confrontations directes entre le haut du tableau, ce n’est pas cela qui fait la différence. C’est du 50/50, il n’y a pas de soucis, le meilleur gagne. Je ne peux pas me permettre de les laisser s’endormir.

"Lorsque vous êtes en haut du tableau, vous ne pouvez pas vous permettre de vous laisser avoir."

Zoa Ntoya, entraîneur de l'équipe fanion de Betton CS

Vous affrontez le sixième, Gévezé ce dimanche. Vous attendez-vous à un match piège ?

C’est une bonne équipe, physiquement ils sont costauds. C’est comme toutes les équipes du milieu ou bas du tableau, si vous leur laissez le choix, vous vous faites prendre assez vite. On va éviter de se faire piéger. Savoir respecter l’adversaire et faire en sorte de pouvoir faire le jeu. On est obligé de marquer des points. Nous n’avons pas le droit de laisser passer ce genre de duel. Lorsque vous êtes en haut du tableau, vous ne pouvez pas vous permettre de vous laisser avoir. Chaque rencontre est différente. Quand les équipes arrivent et nous proposent quelque chose, on doit savoir y répondre et c’est la difficulté aujourd’hui. Il n’y aura pas de négligence envers l’adversaire, c’est une certitude. Si le travail est fait et qu’on a une bonne attitude, cela devrait aller.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :