Quantcast

Sponsorisé

News

21 octobre | 14h39

Charly Pereira-Lage résilie avec Epinal

Arrivé cet été dans les Vosges, le milieu de terrain a résilié son contrat avec le SAS Epinal (N2) à sa demande. Désormais libre de s'engager dans le projet de son choix, il nous en a dit plus sur sa situation personnelle et ses aspirations pour la suite de sa carrière. (Crédit photo : Justine Touvenot).

NATIONAL 2 SAS Epinal SAS Epinal N2 Charly Pereira-Lage

Sponsorisé

Charly, l’an dernier tu étais un des joueurs majeurs du Gazélec Ajaccio avec qui tu aurais dû poursuivre l’aventure avant que la rétrogradation administrative du club en N3 t’emmène à poser tes valises à Épinal. Peux tu nous en dire plus sur ces derniers mois passés ?

Ça a été un passage difficile mentalement car j’étais complètement épanoui dans un club spécial que j’adorais, avec le coach David Ducourtioux qui me faisait entièrement confiance et avec qui j’aimais beaucoup travailler. Finalement, après la rétrogradation administrative, je devais m’engager au FC Versailles 78, où ça ne s’est pas fait au dernier moment, ce qui m’a conduit à Épinal à deux semaines de la reprise du championnat, avec qui j’étais en contact malgré tout depuis le mois de mai.

Pourquoi avoir demandé au club de résilier ton contrat de façon prématurée ?

J’ai demandé une résiliation pour des raisons personnelles, et surtout car je n’arrivais pas à trouver un équilibre de vie là-bas qui me permettait d’être bien et performant à 200% sur le terrain. Alors plutôt que de me mentir à moi même, j’ai demandé à partir. Car avant d’être des professionnels, on est surtout des hommes. Et de l’extérieur, on pense trop souvent que le foot c’est facile. Mais pour être compétitif sur le terrain, il faut être bien en dehors. Et c’est valable à tous les niveaux. Je tiens une nouvelle fois à remercier le président et le coach qui m’ont reçu, ils ont été conciliants même si cela a été difficile car j’étais leur priorité dans le recrutement. Bien que ça ai tardé, ils avaient vraiment fait le nécessaire pour ma venue.

Je sais que je peux être un bon coup à faire pour de nombreux clubs que ce soit en N2 voire même en N1

Charly Pereira-Lage

Aujourd’hui tu es rentré à Clermont Ferrand dans ta région natale, comment envisages-tu la suite ?

En effet je suis revenu dans ma famille, pour le moment je m’entraîne avec le FC Chamalieres qui évolue en National 2, bien que j’ai déjà été contacté par quelques clubs. Mais je prend le temps de la réflexion car aujourd’hui je ne veux plus me tromper. Ça me permet de prendre du recul sur la situation, de me recentrer sur moi même et de voir les choses d’un autre aspect. Je ne suis pas inquiet, je suis bien entouré, je connais mon potentiel et je sais ce que les gens dans le foot pensent de moi. J’ai toujours réalisé des saisons pleines (malgré la saison dernière tronquée par le Covid), et passer par une période comme celle ci que je n’ai jamais vécu, me montre qu’on peut aussi apprendre et évoluer à tout âge. J’ai joué les 7 premiers matchs de championnat avec Épinal, je ne suis pas à la rue, ni sans club depuis le début de saison, cette situation temporaire c’est moi qui l’ai choisie. Et j’ai nul doute qu’elle me sera bénéfique pour la suite. Je sais que je peux être un bon coup à faire pour de nombreux clubs que ce soit en N2 voire même en N1.

Charly Pereira-Lage en bref : Né le 28 octobre 1993 (27 ans) à Clermont-Ferrand. Poste : milieu de terrain/offensif. Parcours : Clermont Foot 63 jusqu'en 2015, Rodez (2015-2016), Pau FC (2016-2017), Stade Lavallois (2017-2018), Andrézieux-Bouthéon (2018-2019), GFC Ajaccio (2020-2021), SAS Epinal (août-octobre 2021).

Thomas Gucciardi

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :