Interviews

21 juillet | 15h28

F. Advice : « Rendre au football son image de noblesse »

Soucieux de s’inscrire durablement comme un club compétitif de la région, l’Olympique Marcquois Football (851 licenciés), qui place les valeurs familiales et le partage au centre de ses priorités, a à cœur de réduire l’écart entre ses équipes jeunes et ses seniors. Frédéric Advice, responsable du pôle seniors à l'OMF, détaille la politique du club.

OLYMPIQUE MARCQUOIS MARCQ-EN-BARŒUL Licences LICENCIÉS

Quelles sont les plus grandes difficultés auxquelles vous avez dû faire face en préparant cette future saison ?

Les grosses difficultés sont multiples. Évidemment qu’avoir un nombre conséquent de licenciés est une très bonne chose, mais derrière, il faut avoir les moyens humains pour pouvoir les gérer. Il faut trouver, en effet, des éducateurs de qualité, avec des compétences et des valeurs qui correspondent au club. La seconde difficulté, c’est la question des infrastructures. Il faut bien sûr prendre en compte qu’il faut être capable de trouver des créneaux à toutes les équipes pour que tout le monde puisse s’entraîner de manière cohérente et à part égale.

Comment expliquez-vous votre passage sur la première place du classement du nombre de licenciés ?

La politique de l’Olympique Marcquois, aujourd’hui, n’est pas forcément de faire de l’élite. On souhaite proposer du football à tout le monde et à tous les niveaux. C’est un peu la marque de fabrique du club. L’idée est que, filles comme garçons, tout le monde peut venir jouer au football. On essaie de mettre des choses en place pour essayer d’évoluer et de grandir. Mais nous ne sommes pas dans la recherche de l’élite à tout prix, même si cela reste un volet important.

Quel est l’objectif principal de l’Olympique Marcquois ?

L’objectif principal est de pouvoir inculquer des valeurs, du partage et de rendre au football son image de noblesse. On souhaite avoir un état d’esprit plutôt familial et offrir plusieurs pratiques du football. Dans un même temps, à l’intérieur de tout cela, nous ne sommes pas fous et nous essayons de mettre plusieurs choses en place chez nos jeunes. L’objectif est d’essayer de grimper dans les niveaux pour ne pas voir l’écart se creuser avec nos équipes seniors. Aujourd’hui, c’est malheureusement le constat que l’on peut faire. Notre objectif va donc être de rapidement corriger cela pour avoir nos U14, U15 et U18 rejoindre nos U16 et U17 qui sont déjà en Ligue (R1).

“J’aimerais voir le club en National 2 voire en National, avec toutes nos équipes de jeunes qui évoluent dans les plus hauts championnats régionaux, voire nationaux”

Frédéric Advice, responsable du jeu à onze à l'Olympique Marcquois

Le virus de la Covid-19 a-t-il eu, en quelque sorte, des effets positifs sur votre manière d’agir et de voir le football ?

Je pense qu’à l’Olympique Marcquois, grâce à la bonne image que nous avons ainsi qu’au bon travail réalisé par nos différents éducateurs, les pratiquants, qui pouvaient potentiellement être de moins en moins intéressés par le football, continuent de venir au stade pour s’entraîner et jouer. Je pense sincèrement que la crise de la Covid-19 n’a, et heureusement, pas été trop néfaste pour nous. Nous avons encore des joueurs en jeunes qui sont sur liste d’attente pour rejoindre le club. En revanche, chez les seniors, c’est moins évident. La Covid-19 a peut-être mis en lumière que le football est devenu secondaire voire tertiaire pour certains joueurs qui, autrefois, le mettaient en priorité.

Si le Covid-19 le permet, ou voyez-vous le club dans un an, cinq ans, dix ans ?

Sur cette question, chacun peut avoir une position différente. Cependant, j’aimerais personnellement voir le club en National 2 voire en National 1, avec toutes nos équipes de jeunes qui évoluent dans les plus hauts championnats régionaux, voire nationaux. Quand on a le potentiel de l’Olympique Marcquois, on se doit de se fixer de tels objectifs. Alors oui, dans cinq ans, j’aimerais que l’équipe première soit en National 2, que l’équipe réserve soit en Régional 1, que l’équipe C soit en Régional 3, et que, derrière, on ait des U16 et des U17 Nationaux, ainsi que des U14 et des U15 R1. Le tout en ayant toujours les capacités d’offrir du football à ceux qui ne recherchent qu’une pratique loisir.