Quantcast

Sponsorisé

News

7 novembre | 17h15

N3 (7J) : Brétigny rebondi, le Racing impressionne

Alors qu’on entame le deuxième quart de la saison, le CS Brétigny a confirmé sa première place en s’imposant sur le terrain de l'ESALM, 3 buts à 2. Derrière, Ivry est son nouveau dauphin, profitant de la défaite du PSG face à une équipe du Racing inarrêtable. Point complet sur cet acte 7 d’un championnat passionnant. (Crédit Photo : R. Jandau)

US Fougères N3 PSG N3 N3 IDF CO ULIS N3 JA DRANCY N3 ESA LINAS-MONTLHERY N3

Sponsorisé

Dans le choc de cette septième journée, le Racing a frappé un grand coup en allant s’imposer au Camp des Loges face à une équipe du PSG, jusque-là co-leader et qui restait sur trois succès de rang. Grâce à des réalisations signées Merwan Ifnaoui et Balamine Savane, qui porte son total de buts inscrits depuis le début de la saison à six, l’équipe des Hauts-de-Seine enchaîne une quatrième victoire de suite. Voilà désormais les troupes de Guillaume Norbert en embuscade, au pied du podium mais avec un match en moins, à disputer la semaine prochaine face au Blanc-Mesnil, qui pourrait en cas de succès être synonyme de deuxième place. Du côté du PSG, c’est un coup d’arrêt pour les coéquipiers de Mathieu De Oliveira, auteur de sa cinquième réalisation hier, et le coach, Carlos de Vasconcelos, reconnaît la supériorité de son adversaire du week-end : « On a perdu contre une très belle équipe du Racing qui nous a posé des gros problèmes. Cette défaite est méritée, on a été en difficulté et nous n'avons pas réalisé un gros match. Ce sont des rencontres que nous ne pouvons pas gagner si nous ne mettons pas plus d’intensité et de qualité de jeu, à l’image de ce que l’on fait depuis le début de saison. » Désormais en troisième position, le PSG se retrouve à trois points du leader Brétigny.

Une équipe du CSB qui a parfaitement rebondi suite à sa défaite face au PFC il y a deux semaines, en prenant le dessus sur une équipe de Linas-Montlhéry qui a chèrement vendu sa peau. Une victoire 3 buts à 2 marquée par une entame tonitruante, 3 buts en 25 minutes dont un doublé d’Iban Cossou. Côté ESALM, on a pas démérité mais les réalisations du meilleur buteur du championnat (7 buts), Aurélien Ngeyitela, et de Pascal Leno, très en forme en ce moment, n’ont pas été suffisantes. Pour le coach, Stéphane Cabrelli, la défaite est difficile à avaler : « C’est un résultat très sévère, mais on a joué contre une équipe très réaliste qui sera dans le trio de tête en fin de saison. Malheureusement, on a deux blessés après ce match (Roca et El Moutaqui, NDLR) dont un sur un tacle qu’on peut qualifier de tres sévère et méchant … mais c’était un derby. » En attendant le match en retard du Racing, le nouveau dauphin de Brétigny se nomme l’US Ivry, qui est allé chercher un résultat nul, 2 buts partout, sur le terrain du FC Mantois, grâce à un doublé d’Arnold Vula, six buts depuis août. Les hommes de Patricio D’Amico seront à coup sûr l’un des protagonistes de la lutte dans le haut de tableau.

Le CO Ulis laisse la place de lanterne rouge à Créteil

Le prochain adversaire d’Ivry sera le Blanc-Mesnil. Une équipe dionysienne qui n’a pas réussi à venir à bout du CS Meaux, roi des résultats nuls (4 en 7 rencontres). Coincé dans le milieu de tableau, le match en retard face au Racing va permettre aux coéquipiers d’Alban Catrin de se situer un peu mieux dans un début de saison jusque-là assez neutre. Juste au-dessus du SFBM, on retrouve deux équipes qui ont partagé les points ce samedi, le PFC et la JA Drancy. Pourtant, les troupes de Philippe Lemaître ont longtemps cru tenir les trois points, mais comme la saison passée, le PFC est revenu en toute fin de rencontre. Le coach dionysien analyse ce résultat qui ne permet pas à son équipe de basculer dans le premier tiers du championnat : « On a vu un match de bon niveau dans lequel chaque équipe aura eu des temps forts. Nous marquons par Loan Go un joli but qui venait récompenser une bonne seconde période mais sur un dernier corner, Fadiga vient égaliser. Au final, c’est un score logique au vu de la prestation des deux équipes. »

Dans le bas de tableau, les quatre derniers s'affrontaient et ce sont Aubervilliers et Les Ulis qui ont fait la bonne opération. En dominant Créteil deux buts à zéro, les troupes de Mahamadou Niakaté laissent la dernière place à leurs adversaires du jour. Ils obtiennent surtout une première victoire depuis deux mois, après quatre défaites de suite. Un soulagement qui ne doit pas être synonyme d’euphorie pour le coach essonnien : « On ne va pas se réjouir d’une simple victoire sachant que nous sommes en bas, mais nous n’allons pas non plus cracher dessus. » Pour Créteil, c’est un retour à la réalité après le sursaut face aux Mureaux lors de la dernière journée et il faudra absolument rebondir dans deux semaines face à Aubervilliers. Une équipe du FCM qui est allé chercher une victoire importante sur la pelouse des Mureaux justement, ce qui lui permet de se donner de l'air au plus grand plaisir de son coach Rachid Youcef : « On a fait un match très solide face à un adversaire qui n'est pas à sa place au classement. Mes joueurs ont montré un visage de guerrier qui m'a beaucoup plu. » Bien entendu, vous pouvez retrouver les résultats, tous les classements (général, buteurs, étoiles…) sur la page dédiée à ce championnat de N3 qui s’annonce très disputé.

Reynald Trunsard


Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :