Quantcast

Sponsorisé

Interviews

17 juin | 10h05

Salah Mahdjoub : “Ce poste plus élargi va me faire grandir”

L’équipe fanion du FC Chambly-Oise est descendue d’un cran (National 2), l’occasion de se réorganiser et de nommer un directeur sportif, une première dans son histoire. Cadre supérieur à la Poste, Salah Mahdjoub arrive avec beaucoup d’ambitions et des qualités de meneur d’hommes. Entretien.

FC Chambly Salah Mahdjoub

Salah, nouveau directeur sportif de Chambly, la décision a-t-elle été simple à prendre ?

C’était une opportunité incroyable que j’ai saisie, ça fait longtemps que je connais le club. Je connaissais le président et Jean-Michel Rouet depuis très longtemps. C’est un club qui me ressemble, avec de vraies valeurs familiales et de travail. Ce poste plus élargi va me faire grandir.

Quelles vont être vos premières décisions ?

Les décisions sont collégiales à Chambly, je ne prendrai jamais une décision tout seul. Il y a le projet du stade qui va entrer en vigueur et c’est extraordinaire pour ce club, pour cette ville. On va avancer, on va essayer de faire du mieux qu’on peut. On va essayer de gagner tous les week-ends et on verra où ça nous mène !

Un nouveau coach arrive en N2 avec un nouveau staff. La remontée immédiate est l’objectif de la saison prochaine ?

J’ai joué avec Fabien Valéri pendant ma jeunesse qui sera accompagné de Benjamin, Nicolas et de Kevin. C’est le staff qui a fait monter le Paris 13 Atletico en National. En venant chez nous, ils démontrent leur sérieux et leurs ambitions. Je suis content de travailler avec ce staff.

Aujourd’hui, un nouveau chapitre s’ouvre à moi

Salah Mahdjoub

Les U19 Nationaux descendent, est-ce un mal pour un bien ?

Non pas du tout, on aurait aimé rester en National, on redescend d’un cran. C’est regrettable, c’est difficile à accepter. L’important va être de repartir vers un cercle vertueux et de remonter rapidement.

La vie est dure, le football est un moyen de s’en sortir, parfois par n’importe moyen

Salah Mahdjoub

Votre histoire avec Lusitanos St Maur comme coach était arrivée à son terme ?

Pendant deux années là-bas, c’était une très belle expérience. Ça s’est arrêté à la fin de mon contrat, le Covid était arrivé. J’ai la possibilité de rebondir à Chambly qui est à mon sens, une progression. Aujourd’hui, un nouveau chapitre s’ouvre à moi.

Aujourd’hui vous avez une casquette de directeur sportif mais vous avez joué aussi pendant plus de 15 ans. On entend des parents mettre la pression sur les éducateurs voire sur leurs enfants, le football est-il devenu malade ?

Vous savez aujourd’hui le football peut rendre fou, lorsque l’on vient de milieux défavorisés, le football apparaît comme une échappatoire, pas seulement pour le joueur mais aussi pour la famille. Des comportements sont exacerbés, un peu négatifs, c’est quelque chose que je peux comprendre. La vie est dure, le football est un moyen de s’en sortir, parfois par n’importe moyen.


Propos recueillis par Farid Rouas

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé