Quantcast

Sponsorisé

Vidéos

8 novembre | 19h43

Karl Toko - Ekambi : le mal-aimé devenu indispensable

S’il y a un joueur qui a changé de dimension depuis l’arrivée de Peter Bosz à l’OL, c’est bien Karl Toko-Ekambi. Décrié par une grande partie du public, le Camerounais a su se rabibocher avec ses supporters après un début de saison prolifique. (Crédit photo : IconSport)

LIGUE 1 OL OL L1 Karl Toko Ekambi

Sponsorisé

« Quand tu dis quelque chose, il le comprend tout de suite et l’applique sur le terrain », se ravit Peter Bosz à propos de Karl Toko-Ekambi dans des propos recueillis par Le Parisien. Meilleur buteur de l’OL avec 10 réalisations cette saison, le Camerounais semble être dans la forme de sa vie sous la houlette du technicien néerlandais. Titularisé 14 fois en 16 rencontres, il a même scoré après son entrée en jeu à vingt minute du coup de sifflet final contre le Sparta Prague jeudi dernier (3-0). De quoi en faire le meilleur buteur de l’Europa League avec 6 buts.

Lorsque l’Olympique lyonnais n’affiche pas le même visage qu’en Europe lors de ses rencontres de Ligue 1, Karl Toko-Ekambi n’échappe pas à la règle. Mais avec l’absence de Moussa Dembélé (touché au péroné droit le 22 septembre dernier face à Troyes) et la blessure d’Islam Slimani qui a fait son retour la semaine dernière, le Camerounais a fait le travail sur le front de l'attaque en inscrivant 3 buts (dont 2 sur penalty). Avec une confiance retrouvée, il est surtout devenu au fil des matches un maillon essentiel du système de jeu lyonnais.

Comme un poisson dans l’eau

Sans attaquant de métier, Peter Bosz aligne un autre joueur en forme à la pointe de son attaque en la personne de Lucas Paqueta. Grâce à sa technique, le Brésilien profiter alors des appels en profondeur de son coéquipier camerounais pour se libérer de l’espace et briller dans le coeur du jeu, ou bien combiner avec lui quand la défense adverse se montre plus compacte. Très à l’aise dans son couloir, il n’hésite pas non plus à servir Emerson qui vient dédoubler dans son dos.

Buteur, passeur, mais aussi provocateur, Toko - Ekambi est surtout un joueur de côté qui aime défier son vis-à-vis et créer le déséquilibre. Il peut ainsi initier une attaque dans son couloir gauche, avant de se retrouver dans la surface adverse et de concrétiser cette même occasion. C’est exactement ce que demande Peter Bosz à ses ailiers, mais il est clair qu’il n’obtient pas une telle satisfaction à l’opposé, avec Xherdan Shaqiri, trop timide depuis son arrivée à l’OL.


Moqué, puis aimé

Pourtant, l’aventure de Karl Toko - Ekambi était jusque là marquée par un surnom moqueur. Après un poteau et un face-à-face manqué devant Manuel Neuer en demi-finale de Ligue des champions, les supporters l’avaient surnommé « Karl Poteau Ekambi ».

Régulièrement appelé avec la sélection du Cameroun, l’attaquant lyonnais devrait logiquement disputer la CAN dans son pays en janvier prochain. Une absence qui devrait peser dans le jeu de l’OL. A suivre ...

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :