Quantcast

Sponsorisé

News

21 octobre | 15h26

Le Top 5 des OM-PSG depuis 10 ans (2)

S'ils ont souvent tourné à l'avantage des Parisiens, les "Classiques" OM-PSG ont accouché de plusieurs matches enlevés au cours de la dernière décennie. Retour sur cinq rencontres marquantes entre les deux rivaux historiques du foot français.

LIGUE 1 PSG OM PSG L1 OM L1

Sponsorisé

2- Quand l'OM a presque dit adieu à ces espoirs de titre (5 avril 2015, 31e journée de Ligue 1) (2-3)

Depuis dix ans, l'OM n'a été en mesure de concurrencer le PSG pour le titre qu'une seule fois. C'était en 2015, sous les ordres de Marcelo Bielsa. Séparés par seulement deux points avant le Classique de la 31e journée, les deux équipes se disputent un duel qui revêt un enjeu sportif de taille, peut-être le plus important en Ligue 1 de la décennie. Dans un Vélodrome en fusion, cinq buts sont marqués entre la 30e et la 51e minute. C'est encore Gignac, double buteur en 2012, qui débloque les débats. D'une frappe enroulée qui termine sa course en pleine lucarne, Blaise Matuidi lui répond majestueusement cinq minutes plus tard, qui plus est avec son mauvais pied, le droit. "APG", encore lui, remet l'OM devant au tableau d'affichage et au classement juste avant la pause. Un bonheur de courte durée puisque Marquinhos (49e) et Morel contre son camp (51e) permettent aux joueurs de Laurent Blanc de reprendre l'avantage et la tête du championnat.

Au terme d'une partie hyper ouverte, intense et équilibrée (50% de possession de part et d'autre, 17 tirs contre 13), le club phocéen s'incline et culmine désormais à cinq unités de son rival. Il s'en remettra difficilement puisqu'il enchaînera trois défaites consécutives avant de remporter les quatre dernières journées. De son côté, Paris filera vers son troisième titre de rang.

Actufoot • Icon win 050415 10 03

Rod Fanni et l'OM s'étaient bien battus mais le PSG avait pris l'ascendant au Vélodrome (2-3) à la suite d'un but contre son camp de Jérémy Morel (Crédit photo : Icon Sport).

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :