Quantcast

Sponsorisé

News

3 décembre | 21h15

Sète réussi son puissance 4

Sous une pluie battante, le duel de milieu de tableau entre l'US Orléans (12e) et le FC sète (11e) a tourné à l'avantage des visiteurs. Il s'agit de la quatrième victoire de suite pour les joueurs de Nicolas Guibal. Crédit photo : FC Sète 34.

NATIONAL FC SETE US ORLEANS N1 FC SETE N2 US ORLEANS

Sponsorisé

Les Héraultais ont dominé les locaux pendant la première période. 25 premières minutes accomplies avec brio, Steve Solvet en tête. Présent sur l'entièreté des deux camps, il parvient même à enchaîné petit pont et frappe dans la surface. Alors qu'Orléans semble légèrement se réveiller, Balla Diallo concède un pénalty en intervenant en retard sur Nakibou Aboubakari. Enzo Celestine (4 buts en 4 matches) le transforme. Les hommes de Xavier Collin reviennent aux vestiaires en n'ayant quasi-jamais inquiété les buts sétois.

Un Vincent Pappalardo des grands soirs

En revenant des vestiaires, les hommes de Nicolas Guibal ont semblé avoir laissé leur domination aux vestiaires. La tendance s'inverse et ce sont les locaux qui vont dominé. Malheureusement, les joueurs de Xavier Collin vont tomber sur un grand gardien, en la personne de Vincent Pappalardo : parade, arrêt reflèxe, dans les airs. C'est avec la manière que la gardien est allé cherché son 4e clean sheet de la saison. L'expulsion en fin de rencontre (77e) du latéral Balla Diallo n'aidera pas Orléans à croire au retour.

Les notes du FC Sète 34
  • Vincent Pappalardo (c) 8
  • Steve Solvet 8
  • Mamadou Sylla 5
  • Nadjib Baouia 6
  • Alexis Mané 6
  • Nakibou Aboubakari 5
  • Enzo Celestine 6
  • Nassim Ahmed 6
  • Alan Dzabana 5
  • Amadou Seydi 7
  • Amine Sbai 4
  • Nicolas Guibal 7
Les notes de l'US Orléans
  • Franck L'Hostis 5
  • Balla Diallo 4
  • Nicolas Saint-Ruf 5
  • Cédric Yambere 5
  • Jimmy Halby-Toure 5
  • Fred Dembi 5
  • Aymen Souda 4
  • Ismaël Keita 5
  • Hicham Benkaïd 4
  • Carnejy Antoine 5
  • Ibrahim Sangare 3
  • Xavier Collin 5
Ils sont dans le vert

Vincent Pappalardo 8 : Le capitaine a justifié son rôle. Vocal pendant le match, il a surtout assuré lors des assauts répétés d'Orléans en seconde période.

Steve Solvet 8 : Omninprésent en première période, il a su s'adapter en seconde. Dans un rôle plus défensif il a été précieux et solide dans les airs. Il a également donné de sa personne en coupant plusieurs trajectoires de frappes et de centres. L'homme du match.

Amadou Seydi 7 : Imposant et puissant, il a remporté de nombreux duels, y compris dans sa propre surface. Le défenseur a fait vivre un cauchemar aux attaquants adverses, particulièrement le Sétois Ibrahim Sangaré.

Ils sont dans le rouge

Ibrahim Sangaré 3 : Dans la profondeur, il a fait face à un Amadou Saydi et un Mamadou Sylla qui n'ont quasiment rien laissé passer. Quand il décidait de partir de plus bas balle au pied, cela finissait souvent en ballon perdu. Un match à oublier.

Aymen Souda 4 : Trop peu juste techniquement, dans les centres ou les passes. L'omniprésence de Steve Solvet ainsi que celle d'Alexis Mané l'on gêné physiquement pour qu'il s'impose dans son rôle.

Hicham Benkaïd 4 : Il a été à l'image de son équipe : maladroit. Dans le temps additionnel de la première période, en position de un contre un, il s'emmêle dans ses dribbles et rend le ballon au gardien. Deuxième période, 75e minute, son coup-franc, bien positionné, passe trop au-dessus.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :