Quantcast

Sponsorisé

Interviews

10 mai | 10h39

Au Luxembourg, Stephan Moussima a gagné son pari

Entretien avec Stephan Moussima, l'ancien gardien de Granville (N2) parti tenter l'aventure en D2 Luxembourgeoise. (Photo : DR).

EXPAT

Sponsorisé

Après une carrière exclusivement tracée en France dans les divisions nationales, Stéphan Moussima (31 ans) a pris la décision l'été dernier de traverser la frontière luxembourgeoise pour évoluer avec le FC Marisca Mersch, dont la promotion en BGL Ligue (D1 Luxembourgeoise) est quasiment actée à deux journées de la fin du championnat. Mardi à la veille de la demi-finale de Coupe contre Mondorf pensionnaire de l'étage supérieur (aujourd'hui, 20h), le natif de Douala qui rêve d'un retentissant doublé et d'intégrer la sélection camerounaise s'est confié dans nos colonnes.

Stephan, ce pari luxembourgeois évoqué ensemble l'été dernier n'est plus très loin d'être remporté...

Nous sommes deuxièmes avec six points d'avance sur le troisième à trois journées de la fin, et ce sont les deux premiers qui montent en BGL Ligue. Le premier (Schifflange) est à un point donc maintenant, on joue le titre ! Au début, je suis venu dans l'inconnu et petit à petit, je me suis intégré et les résultats ont suivi. J'ai réussi à mettre mon empreinte ici et ce qui m'a aidé, c'est la confiance du coach, il m'a donné les pleins pouvoirs pour être performant tous les week-ends. On a fait notre petit bout de chemin et on s'apprête à écrire l'histoire, puisque le FC Marisca Mersch n'est jamais monté en première division.

Et là, c'est une demi-finale de Coupe qui se profile avec l'opportunité de réaliser un doublé historique.

Cette saison, elle est réussie à un niveau... Vous ne pouvez pas imaginer ! Demain (aujourd'hui, ndlr) nous jouons contre Mondorf (20h), une D1 qui est habituée à être là et au tour précédent, on a sorti Wiltz une autre équipe de BGL Ligue. Quand je décide de venir sur les conseils de mon ami Marvin Géran (il évolue en D1 à l'Union Remich-Bous) que je remercie encore, le club me parle de jouer le maintien mais c'est hors de question pour moi. Je ne quitte pas un pays pour un autre dans l'optique de me battre pour ne pas descendre, il fallait donner le maximum pour évaluer nos capacités. On voit où on en est aujourd'hui avec la meilleure défense du championnat, c'est valorisant.

Si tu dois comparer le niveau N2 avec la D2 Luxembourgeoise ?

Sans mentir, je dirais que c'est un milieu de tableau N2. Il y a des équipes structurées avec des bons joueurs dont certains que j'ai déjà affrontés en France. La BGL Ligue se rapproche plus du National et c'est pour ça que je me verrais bien relever ce challenge.

Je rêve de défendre les couleurs de mon pays, c'est un objectif

La sélection camerounaise est-elle dans un coin de ta tête ?

La CAN, c'est l'année prochaine et en tant que Franco-Camerounais, je rêve de défendre les couleurs de mon pays. Ma saison au Luxembourg et le fait de monter en première division peuvent m'aider à prétendre à faire partie de la liste en février ou mars prochain. La sélection, c'est un objectif et pour m'en rapprocher, il fallait trouver un moyen d'évoluer dans une première division.

Y'a t-il eu des contacts par le passé avec la Fédération ou le staff des Lions Indomptables ?

Oui, on a parlé un petit peu de moi mais étant en National 2 à l'époque, c'était difficile pour le coach de me sélectionner. En jouant dans une première division, tu as beaucoup plus de visibilité et nous avons un sélectionneur qui semble prêt à donner sa chance à tout joueur camerounais qui fait un bon parcours. Si vous regardez la liste, il y a des joueurs qui jouent à Chypre, donc pourquoi pas être appelé en étant au Luxembourg ?

Cela veut dire que tu es sûr d'y rester ?

J'ai beaucoup de propositions dont plusieurs en France, cela prouve qu'on ne m'a pas oublié. J'ai même décliné des offres en décembre, parce que je venais d'arriver ici depuis quelques mois et que je voulais y réussir. Au Luxembourg, j'ai aussi des contacts mais j'attends de rencontrer le club une deuxième fois pour clarifier ma situation l'année prochaine. A partir de là, une décision sera prise.

Propos recueillis par Thomas Gucciardi

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :