Quantcast

Sponsorisé

Dossiers

4 juillet | 10h05

Jere Uronen, la déception brestoise

Arrivé à Brest avec un solide CV en provenance de Genk, Jere Uronen n'est pas parvenu à faire oublier Romain Perraud sur le côté gauche de la défense bretonne. Dépassé par Jean-Kevin Duverne et Lilian Brassier à son poste, il est l'une des rares déceptions parmi les 30 joueurs à suivre sélectionnés en début de saison 2021-2022.

FRFP SB29 SB29 L1 Jere Uronen

En début de saison, avec la collaboration de notre partenaire FRFP - Formation des Recruteurs du Football Professionnel, la rédaction d’actufoot.com avait listé 30 joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 à suivre de près en 2021-2022. Ceux-ci étaient répartis en trois catégories : des jeunes émergents, des joueurs qui découvraient la L1 ou la L2 et des joueurs qui accédaient à un niveau supérieur. L’heure du bilan est arrivée, voici venu le tour du latéral gauche finlandais du Stade Brestois, Jere Uronen.

Ce qui nous disions sur lui en début de saison :

Sorti du lot dès sa première saison professionnelle en Finlande à l'âge de 16/17 ans, le latéral gauche a vite quitté son pays natal pour la Suède qui possède un championnat plus relevé. Quatre ans plus tard, il rejoint Genk en Jupiler Pro League (D1 Belge) avec qui il dispute plus de 160 matches toutes compétitions confondues en cinq saisons et demi.

Barré par la concurrence à la suite de plusieurs blessures, il a rejoint cet été les rangs brestois avec une solide expérience sur le plan européen. En club, il a disputé 19 matches de Ligue Europa et 3 de Ligue des Champions, sans compter les matches de qualification. L'international finlandais totalise 52 capes.

« Uronen a été l’un des joueurs les plus importants de l’équipe nationale. Pukki, Kamara et Hradecky sont les plus connus actuellement mais Jere Uronen est vraiment important car personne ne peut le remplacer. A son poste en Finlande, personne n’est proche du niveau d’Uronen. Il est de première classe », précise Henrik Hyvönen, journaliste pour le média Byyri. Déjà titularisé à trois reprises en Ligue 1 par Michel Der Zakarian, il aura la lourde tâche de faire oublier Romain Perraud, parti à Southampton.

Actufoot • 612bd835b8f339e36a6efed0 Whats App Image 2021 08 27 at 18 02 33 1

La fiche de Jere Uronen à son arrivée au Stade Brestois.

Son bilan 2021-2022 :

Malgré une fin d'exercice 2020-2021 compliquée avec Genk et seulement 1 apparition lors des 10 derniers matchs, Jere Uronen avait profité de l'EUro 2020, qui était la première grande compétition internationale disputée par la Finlande, pour se refaire un moral avant de s'engager avec le Stade Brestois.

C'est d'ailleurs comme titulaire sur le côté gauche de la défense qu'il a entamé la saison de Ligue 1, faisant valoir sa rigueur et sa grande expérience, lui qui affichait déjà plus de dix ans de carrière à seulement 27 ans. Cependant, le départ difficile de son équipe, qui n'a gagné aucun de ses 12 premiers matchs, ainsi qu'une vilaine blessure à la cheville contractée lors d'un match de Ligue des Nations contre la France début septembre, ont négativement conditionné sa saison.

Après cette blessure, Jere Uronen n'est apparu qu'à 11 reprises championnat, disparaissant même des radars durant trois mois avec aucune minute de jeu en L1 de novembre à février ! Durant cette période, il a dû se contenter de deux matchs de Coupe de France contre Dinan-Léhon et Bordeaux, barré à son poste par Jean-Kévin Duverne, puis Lilian Brassier, pourtant défenseurs centraux de formation. Au final le champion de Belgique 2019 avec Genk a passé plus de temps sur le banc de touche que sur le terrain.

Actufoot • Uronen Jere

Conclusion :

Avec son expérience et son statut de joueur incontournable la sélection finlandaise, on attendait forcément beaucoup plus de Jere Uronen pour sa première saison en Ligue 1. Duverne et Brassier ne lui ont laissé que des miettes et il n'a jamais réussi à succéder à Romain Perraud. Après avoir retrouvé un peu de temps de jeu en sélection lors de la Ligue des Nations au mois de juin, le joueur va revenir déterminé dans son club afin de montrer un autre visage. Y parviendra-t-il ?

Évolution valeur marchande :

Estimée à 3,5 millions € en juin 2019, sa valeur marchande était redescendue à 2,5 millions € lors de sa signature à Brest. Au terme d'une saison décevante elle a continué de diminuer et se situe aujourd'hui aux alentours des 2 millions €. Malgré tout, sur le plan financier l'opération reste positive jusqu'ici pour le Stade Brestois qui l'avait recruté pour 1 million € il y a un an avec un contrat de trois saisons à la clé pour le joueur. Alors que Jere Uronen fêtera ses 28 ans en juillet, il lui en reste deux pour inverser la tendance.

Les 30 joueurs à suivre en 2021-2022 : le bilan

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé