Quantcast

Sponsorisé

News

7 janvier | 16h30

Les sanctions tombent pour l'ASTAM !

Deux mois après les faits graves qui se sont déroulés lors de la rencontre U18 D1 entre l'ASTAM et l'US Mandelieu, le District de la Côte d'Azur a infligé des sanctions exemplaires.

ASTAM ASTAM U18 D1

Rappelez-vous, le 22 novembre dernier, la rencontre U18 entre l'ASTAM et l'US Mandelieu virait au drame après que des individus rentraient sur la pelouse pour en découdre avec les joueurs mandolociens. Tout avait commencé avec des jets de pierre en direction du gardien de Mandelieu avant que l'arbitre n'arrête la rencontre pour 20 minutes.

La rencontre reprend et arrive à son terme. Mais alors que l'ASTAM vient de perdre dans les dernières minutes, les esprits s'échauffent et les coups fusent sur le terrain. À la vue de cette situation, les jeunes autour du terrain ont donc décidé de rentrer sur le rectangle vert pour faire leur loi, armés de barres de fer et autres. Un évènement qui avait obligé la police à se rendre sur les lieux pour escorter les Mandolociens jusqu'à l'autoroute...

L'ASTAM mis hors compétition

Deux mois après l'affaire, le District de la Côte d'Azur a eu le temps de faire son travail de longue haleine sur le dossier afin d'infliger les sanctions les plus justes aux fautifs. Largement reconnu coupable de ces manquements en terme de sécurité et de l'attitude de certains joueurs, l'équipe de l'ASTAM n'a rien pu faire face au rapport effectué par l'arbitre et les témoignages de certains témoins.

Par conséquent, la commission de discipline du District de la Côte d'Azur explique dans le procès-verbal que nous avons pu nous procurer : "au vu de la gravité des faits évoqués et conformément aux sanctions prévues à l'article 4.1.1 du Règlement Disciplinaire a décidé de la MISE HORS COMPETITION de l'équipe U18 D1 de l'ASTAM pour l'actuelle saison 2021/2022 du Championnat du District de la Côte d'Azur, ainsi que de toute autre compétition pendant cette même période."

En plus de cette mise hors compétition, c'est-à-dire la radiation de l'équipe du championnat, plusieurs joueurs de l'équipe se sont vus infliger des sanctions allant de 10 matches à 1 an de suspension pour avoir porté des coups sur les joueurs et dirigeants adverses. De leur côté, les deux dirigeants de l'ASTAM ont été épargnés par la commission.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé