Quantcast

Sponsorisé

News

12 novembre | 18h00

Le grand 8 des Invincibles de Binant

Les coaches, qui ont affronté les U19 Nationaux de Flavien Binant cette saison, donnent des clés de compréhension sur la série d’invincibilité des Parisiens. (crédit photo : Paris FC)

Paris fc U19 Nat

Sponsorisé

Agréé par la FFF en juillet 2018, le centre de formation du Paris FC, situé à Orly (Val-de-Marne), fonctionne déjà à plein régime. De jeunes joueurs à fort potentiel gagnent leurs galons en équipe première, comme Jaouen Hadjam et Check Oumar Diakité, ou passent par le laboratoire de la N3, entre les mains expertes de Mathieu Lacan notamment.

Mais ce n’est pas tout. À l’étage d’en-dessous, les U19 Nationaux de Flavien Binant portent fièrement le projet du club. Troisièmes du groupe B après 10 journées, à 2 points de Strasbourg et Lyon, avec la deuxième meilleure défense et la quatrième attaque, les jeunes Parisiens restent sur une série de 8 matches sans défaite : sept victoires et un nul depuis le 5 septembre. Avant le choc face au leader strasbourgeois, Actufoot passe au scanner les « Invincibles de Binant », à travers le regard des coaches qui les ont affrontés.


Troyes, le déclic

Le contexte : tenu en échec contre Metz (2-2) lors de la première journée, puis lourdement battu 4-1 par Lyon, le PFC va réagir face à Troyes, en s’imposant 3-0, à l’occasion de la troisième journée. Le point de départ de son invincibilité…

L’avis de Vincent Carlier, coach de l’ESTAC Troyes U19 : « Ils arrivent chez nous avec deux résultats moyens, mais on a senti tout de suite la volonté de leur part de mettre beaucoup d’agressivité. Dans le bon sens du terme. Et puis ils ont pris confiance grâce à nous aussi, car on a fait un très mauvais match, avec des pertes de balle dans notre camp incompréhensibles. On les a bien lancés… Mais on sentait déjà que c’était une équipe meilleure que nous. Avec un potentiel athlétique important. Plus de puissance, plus de vitesse. Ils gagnent logiquement et ça aurait même pu être plus sévère. »

L’anecdote

« Deux semaines après le match, je suis allé en stage au Paris FC dans le cadre de ma formation. Je peux donc dire que je connais bien la structure, le fonctionnement. Et, ça travaille bien, c’est cohérent. Les résultats ne m’étonnent pas. L’organisation, tout ce qui est mis en place, c’est très fonctionnel, c’est bien pensé, optimisé même, du sportif à la scolarité. Avec un centre de formation tout neuf. Il y a une méthodologie qui est bien définie. Une sorte d’évaluation permanente avec des codes couleurs qui suit toutes les catégories. Il y a peu de perte d’énergie, ça ne se disperse pas. Ça m’a marqué. »

V.C - ESTAC


Bourg-en-Bresse, un sixième succès au mental

Le contexte : Après cinq victoires consécutives, le Paris FC n'en finit plus d'impressionner au fil des rencontres. Pourtant, face à une très séduisante équipe de Bourg-en-Bresse, ils sont pris à la gorge d'entrée de match et bousculés comme jamais. Néanmoins, la qualité de son effectif, son réalisme mais aussi une force mentale plus que jamais nécessaire à 10 contre 11, ont su faire la différence.

L’avis de Michel Bradaia, coach U19 Bourg-en-Bresse : « Le Paris FC a cette capacité avec des attaquants de qualité de la mettre dedans à la première occasion. C’est une équipe qui est bien organisée et qui sait jouer au ballon, mais le maître mot, c’est vraiment l’efficacité dans les deux surfaces de réparations. Sur l’ensemble du match on a été meilleurs qu’eux, mais malgré tout ils ont gagné. Quand ils sont en difficultés, ils réussissent malgré tout à faire le dos rond et à trouver la ressource pour revenir au score et embêter l’adversaire. De plus, c’est une équipe qui ne s’est pas démobilisée par des événements extérieurs, comme un joueur en moins. Elle a une vraie capacité à rester organisé et elle n’abandonne jamais, en restant toujours dans le match. »

Un avis partagé par Flavien Binant juste après la rencontre : « On a raté notre entame de match, on n’était clairement pas dedans durant 25 minutes et on a logiquement été puni. Leur but a le mérite de nous réveiller et on a réalisé un dernier bon quart d’heure avec beaucoup plus de rythme et d’intensité. Réduit à 10 on a subi et ils auraient pu égaliser mais on a bien tenu. Les garçons ont fait preuve d’abnégation, de courage et de rigueur. On a affiché un super état d’esprit pour remporter ce sixième succès consécutif face à une belle équipe ! »

Actufoot • Ilan Bacha pfc

Ilan Bacha, véritable cadre des U17, s'impose de plus en plus au sein du groupe de Flavien Binant.


Un grain de sable nommé Torcy

Le contexte : Pas dans un grand jour en termes de réussite, le PFC concède à Torcy deux buts. Si les troupes de Flavien Binant recollent au score, la série de victoires se stoppe net à l’issue de la 8ème journée.

L’avis de Bruce Abdoulaye, coach U19 US Torcy : « Le Paris FC fait désormais partie des grands de ce championnat. Ce qui fait que beaucoup de choses changent d'un week-end sur l'autre, avec des descentes du niveau supérieur (N3) ou des montées, il faut savoir s’adapter à chaque fois afin de remettre en place une stratégie. C’est une perpétuelle évolution. Mais Flavien arrive à mettre en place ses idées et elles fonctionnent bien, j’espère qu’il va aller le plus loin possible. Pour faire un focus sur notre match, j’ai trouvé cette équipe très intéressante dans sa faculté à se projeter vers l’avant. »

Insuffisant cependant pour Binant, comme il le confiait à notre micro après la partie : « On a clairement manqué de justesse et d’efficacité pour remporter le match. Ils reprennent finalement l’avantage sur un tir lointain plein de réussite. Mais on a eu le caractère pour revenir. C’est une déception, car on perd clairement 2 points chez nous et on voulait poursuivre notre belle série de victoires. Il faut savoir cependant ne pas perdre ce type de match quand on ne peut pas le gagner. On espère récupérer ces 2 points dès ce dimanche contre l’ASPTT Dijon. »

Actufoot • Torcy U19 Nat


ASPTT DIJON : Une animation huilée

Le contexte : Une semaine après avoir vu sa série de 6 victoire prendre fin brutalement, à cause d’un manque de justesse dans le dernier geste notamment, Paris rectifie le tir. Et dans les grandes largeurs. Victoire 3-0, sur le terrain de l’ASPTT Dijon, à l’occasion de la 10ème journée de championnat.

Cette équipe jouera à coup sûr les trois premières places. Et même le titre.

Médy Huguenot, coach U19 Nationaux ASPTT Dijon


L'avis de Médy Huguenot, coach U19 ASPTT Dijon : « C’est une équipe qui a la particularité d’être bien organisée, structurée. Elle ne laisse pas beaucoup d’espaces. J’ai aussi le sentiment qu’il (Flavien Binant, NDLR) suit bien son groupe, ce qui fait que les garçons se dépassent. Même chez nous, sur un terrain pas évident, ils ont été impliqués, rigoureux, ça dégage quand même une certaine maitrise de l’entraîneur, une mainmise sur son groupe. Il a un 4-4-2 qu’il anime plutôt bien, avec des joueurs qui savent exactement ce qu’ils ont à faire. C’est une équipe qui a de vraies qualités sur le plan du jeu.

Nous, on a perdu 3-0, et Paris a quasiment marqué sur chacune de ses occasions. C’est froid de réalisme. C’est efficace. Ça joue juste. Et puis en termes de maturité c’est déjà impressionnant. Dans les deux surfaces. À la fois pour attaquer, mais aussi pour défendre. Ils ne font pas dans le détail. C’est un groupe aussi habité par l’envie de gagner. Il n’y a pas de relâchement, pas de demi-mesure. C’est sérieux. Ce sont des joueurs structurés et organisés. Cette équipe jouera à coup sûr les trois premières places. Et même le titre. Si je devais retenir un joueur ? Mohamed Adel Bacha. Il marque deux buts de renard contre. Il est là où il faut, quand il faut. Ce ne sont pas des buts compliqués, mais quand on est toujours au point de chute du ballon c’est qu’un à un moment donné on a une lecture qui est bonne. »

Pour Flavien Binant, cette victoire laisse envisager de belles choses : Une belle victoire qui vient valider notre très bon début de saison ! Pour ce match à un horaire inhabituel (13h), il y avait 5 changements par rapport aux 2 matchs précédents. Trois joueurs ont également connu leur première titularisation. C’était donc une équipe inédite et on a pu manquer un peu de repères mais on a globalement maitrisé le match. La suite du championnat s’annonce excitante à jouer. »


En recevant le RC Strasbourg, ce dimanche au stade Dejerine, les coéquipiers du duo infernal LJ Luxin et Mohamed Adel Bacha (5 buts chacun) ont l’occasion de passer devant leurs adversaires du jour, en espérant pourquoi pas s’offrir même la première place en cas de mauvais résultat de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse de Sochaux.

Au fil des saisons, la formation du PFC s’installe de plus en plus comme une référence et cette année encore, les résultats obtenus par Flavien Binant démontrent la bonne santé du club parisien, véritable poison à jouer. Et ce n’est pas nous qui le disons, mais bien les adversaires de cette équipe qui n’a peur de rien.

Propos recueillis par AD et RT.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :