Quantcast

Sponsorisé

Dossiers

22 décembre | 16h16

Bilan U19/U17 : Des jeunes pousses qui ne perdent pas de temps

Trêve hivernale oblige, il est l’heure de faire un point sur les différents championnats nationaux auxquels participent les clubs franciliens. Après la N2 lundi et la N3 hier, focus aujourd’hui sur les championnats U19N et U17N. L’occasion de voir que nos graines de champions sont partis sur un très gros rythme. (Crédit Photo : Icon Sport)

PSG U19 Nat PSG U17 Nat U17 NAT A U17 NAT B U19 Nat - A U19 Nat - B JA DRANCY U19 NAT MONTROUGE FC 92 U17 Nat Nassim El Abdi Warren Zaire-Emery

Sponsorisé

Avec cinq équipes sur la ligne de départ du championnat U19 et dix sur celui U17, les clubs franciliens sont bien représentés au plus haut niveau national cette saison. Et pour le moment, ils sont loin de faire de la figuration, tant les résultats sont au rendez-vous. A l’image bien entendu du Paris Saint-Germain, qui réalise jusque-là dans un début de saison quasi parfait dans les deux catégories, en position de leader avec sept et huit points d’avance, loin devant la concurrence. Mais le club parisien n’est pas le seul à faire parler de lui. Grâce à son équipe U19, coachée d’une main de maître par Nassim El Abdi, la France du foot apprend à connaître la Jeanne d’Arc de Drancy. Deuxième derrière le PSG en U17, le Montrouge FC de Samy Mandessi-Bell est à la lutte pour les Play-Offs, tandis que le Paris 13 Atletico et le FC Montfermeil sont loin d’avoir abdiqué dans la poule B, en étant respectivement quatrième et cinquième du classement. Quant au PFC, les troupes de Flavien Binant en U19 et Clément Lucas en U17, prouvent une fois de plus que le club de la capitale progresse année après année. Mention spéciale pour les aînées qui ne sont pas loin de titiller l’Olympique Lyonnais et le RC Strasbourg dans le groupe B.

Encore plus que les résultats, c’est par le jeu proposé que les équipes franciliennes nous régalent depuis l’été dernier. Même en difficulté une bonne partie de la saison, l’US Torcy de Bruce Abdoulaye et Tarek Sakali n’abandonne pas les principes de jeu qui ont fait la force du club Seine-et-Marnais par le passé. Même son de cloche du côté du CS Brétigny de Lionel Bopiko. Dans des championnats Nationaux où la qualité est plus présente que jamais, les clubs d’Ile-de-France n’ont pas à rougir de la comparaison avec leur homologues des autres régions et parmi eux, les clubs amateurs démontrent qu’ils sont bien plus que des faire valoir, dans une saison qui pourrait s’avérer historique avec un nombre record de participants aux Play-Off le printemps prochain.

L’équipe : Paris Saint-Germain U19/U17

Actufoot • U17 PSG

Les équipes U19 et U17 du PSG impressionnent et ont déjà fais le trou en tête de leurs poules respectives.

A l’instar de l’équipe fanion, les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain survolent leurs championnats respectifs en cette saison 2021-22, à une petite différence près, c’est que celles-ci séduisent encore plus par le jeu mis en place. A commencer par les U19 de Zoumana Camara. Lorsqu’il a été nommé à la tête du groupe U19, une catégorie d’âge si importante dans la carrière d’un jeune footballeur, beaucoup d’observateurs mettaient en doute la capacité de l’ancien défenseur central et sa légitimité pour occuper un tel poste. Bien qu’adjoint en Ligue 1 durant de nombreuses années, il n’avait en effet jamais exercé avec les jeunes. Quelques mois plus tard, les doutes se sont dissipés après un début de saison de grande qualité en championnat et une qualification directe pour les 1/8e de finale en Youth League. Au-delà des résultats, on constate un véritable progrès dans le jeu et dans les performances des joueurs qu’elles soient individuelles ou collectives. Ayman Kari et Wilson Odobert se révèlent, Djeidi Gassama et Sékou Yansané confirment. Camara arrive également à garder impliqué les titis qui ne sont pas loin du groupe pro comme Xavi Simons, Edouard Michut, El Chadaille Bistshiabu et Ismaël Gharbi, ce qui n’est jamais facile. Autre point positif, il n’hésite pas à lancer des jeunes comme Warren Zaïre-Emery, Noah Lemina ou Ilyes Housni. A mi-saison, le bilan est plus que flatteur et on attend la suite avec impatience.

Du côté des U17 de Stéphane Moreau, l’hiver est également des plus doux. Toujours invaincus après la phase aller, les coéquipiers du sérial buteur, Romaric Etonde (9 réalisations), comptent déjà huit points d’avance sur le premier poursuivant, le Montrouge FC. Le potentiel offensif de l’équipe parisienne semble sans limite. Outre Etonde, Housni et Tchicamboud sont aux rendez-vous. Mais résumer le groupe U17 à sa ligne offensive serait injuste, tant la qualité est présente à toutes les lignes. Dans les cages, l’ancien de Viry-Châtillon et Melun, Desthy Nkounkou enchaîne les clean sheet et apparaît plus solide week-end après week-end. Il a d’ailleurs été récemment récompensé par un banc en U19. Devant lui, Shadyl Delest impose le respect. Déjà très mature dans son jeu, il est aussi intelligent dans son placement que rugueux dans ses interventions. Sur les côtés de la défense, Yoram Zague et l’excellent Thomas Cordier apportent un volume de jeu qui fait la différence, tandis qu’au milieu Etienne Michut est en passe de se faire un prénom. Marchant sur les traces de son grand frère, il se montre de plus en plus décisif et incontournable dans le jeu de son équipe, sa technique n’ayant que peu d’égal à ce niveau. On a hâte de voir jusqu'où va pouvoir aller cette belle équipe, qui a l’occasion d’inscrire son nom dans l’histoire dès le mois de juin prochain en allant chercher le titre sans perdre une rencontre.

Le joueur : Warren Zaïre-Emery (PSG)

Actufoot • Zaire emery psg

Warren Zaïre-Emery ne perd pas de temps en ce début de saison

De nombreux joueurs méritent d’être cité, on pense bien entendu aux parisiens Djeidi Gassama, Noah Lemina, Ilyes Housni, Shadyl Delest, ou encore à la pépite de Drancy Lyes Aka. Le duo du PFC LJ Luxin - Mohamed Adel Bacha a également beaucoup impressionné tout comme Amadou Diallo avec les U17 de Brétigny et Van de Kerkoff Samba chez ceux de Montfermeil. Mais il y a bien un nom qui se dégage et sans surprise c’est celui de Warren Zaïre-Emery, milieu de terrain du Paris Saint-Germain. L’international U16, né en 2006, a débuté la saison avec les U17 mais très vite son talent et sa maturité dans le jeu vont pousser les staffs des équipes de jeunes des Rouge et Bleu à le surclasser en U19. Loin d’être impressionné, l’ancien joueur d’Aubervilliers va très vite s’imposer dans l’entrejeu des Titis et former avec Ayman Kari, l’un des meilleurs milieu de terrain d’Europe.

En véritable régulateur, il est une plaque tournante du milieu de terrain et oriente à merveille le jeu d’une équipe dont il est déjà le coeur. C’est simple, en son absence le PSG souffre, en sa présence il rayonne. En avance sur les temps de passage, il ne s’enflamme pas et ne tombe pas dans la facilité, un signe qui ne trompe pas. Il a d’ailleurs été récompensé à plusieurs reprises cette année par des entraînements avec les pro, au côté d’un certain Lionel Messi notamment, vainqueur en 2006 de la Champions League pour rappel … à un moment où le petit Warren prenait ses premiers biberons. On attend avec impatience de voir jusqu’où ce phénomène va pouvoir monter.

Le tournant : PSG - Montrouge (J1)

Actufoot • PSG Montrouge

Une rencontre d'ouverture entre le PSG et Montrouge qui aura de l'importance sur l'ensemble de la saison des deux équipes

Cela peut être paradoxal de citer un match de la première journée du championnat en tant que tournant, mais à y regarder de plus près, celui-ci a été important à plus d’un titre dans la suite de la saison des deux clubs, encore plus dans celle du Montrouge FC. Défait 5 buts à 0 par le PSG, on aurait pu penser que l’équipe des Hauts-de-Seine était partie pour un début de championnat compliqué, mais ce serait mal connaître le coach Samy Mandessi-Bell. En réalité, celui-ci avait tout anticipé et s’était permis d’aborder ce match comme si il était un match de préparation afin de tester un ensemble de choses qui devraient être efficace dans la suite de la saison face aux autres équipes du championnat. Celui qui assure vouloir regarder les clubs pro les yeux dans les yeux a pu alors analyser le travail des siens et se préparer aux prochaines échéances.

Avec une belle réussite, puisqu’après ce match inaugural, Montrouge a enchaîné huit rencontres sans défaite dont six victoires. De quoi passer la trêve en seconde position au classement, une deuxième place potentiellement qualificative pour les Play-Offs. Meilleure défense du championnat malgré ces cinq buts encaissés d’entrée, les troupes de Mandessi-Bell pourraient bien être la surprise de la deuxième partie de saison et faire aussi bien que celles de Thomas Berlette en 2019 qui avaient réalisé l’exploit d’atteindre les 1/2 finales du championnat U17.

La surprise : JA Drancy U19

Actufoot • Lyes AKA JA Drancy

Lyes Aka est l'une des belles surprises de cette saison 2021-22 du côté de Drancy

C’est assurément la surprise de ce début de championnat. Après quatorze journées disputées sur vingt six chez les U19, la Jeanne d’Arc de Drancy occupe une incroyable deuxième place, avec quatre points d’avance sur le SC Amiens. A l’heure actuelle, le club dionysien est donc en passe de disputer les Play-Off au printemps prochain. Les coéquipiers de Lyes Aka, latéral droit, véritable moteur de cette équipe, sont sur une série de dix rencontres sans défaite dont quatre victoires lors des quatre dernières rencontres. Caen, Le Havre, Lille, personne ne résiste aux troupes de Nassim El Abdi. Même le PSG a connu toutes les difficultés du monde face à Yannis Serradj et les siens, en ne faisant que match nul, 3 buts partout, après avoir notamment été mené 2 buts à 0.

A des années lumières du monde pro et des facilités qui vont avec, la Jeanne d’Arc impose le respect et ne fait aucun complexe. Quand Lyes Aka assure ne pas avoir ressenti d’écart avec le PSG, Nassim El Abdi vise la place de meilleur club amateur de France. Plus attendu qu’en début de saison, la deuxième partie de championnat risque d’être compliquée pour le club de Seine-Saint-Denis et on va pouvoir voir si la Jeanne d’Arc peut confirmer où non. En tout cas, à l’heure de faire un premier bilan, on ne peut que remercier cette bande de gamins, bien guidé par un staff qui sait où il veut aller, de nous avoir fait autant vibrer depuis l’été dernier.

L’espoir à suivre : Nassim El Abdi (JA Drancy U19)

Actufoot • Nassim El Abdi

Pour sa première saison au niveau national, le coach des U19 de Drancy, Nassim El Abdi, réalise pour le moment un parcours quasi sans-faute.

A défaut d’un joueur, ce qui pour des catégories U19 et U17 était plutôt inapproprié de toute façon, on a choisi de récompenser un entraîneur en tant qu’espoir à suivre. A la tête des U19 de la JA Drancy, Nassim El Abdi fait des miracles au sein du club dionysien, et ce pour sa première expérience au niveau national, lui qui était dernièrement à la tête des U18 R2. Très impliqué dans son travail, celui qui admire Diego Simeone, avoue s’être beaucoup inspiré de Sébastien Robert (lors de son passage au Red Star) et Flavien Bilant (lorsque celui-ci était encore à Drancy). Si il a commencé complètement par hasard sa carrière de coach, au détour d’une sortie en vélo qui s’est terminé par le fait de donner un coup de main à un éducateur d’école de foot un peu dépassé par le nombre de petits joueurs à gérer, sa réussite actuelle n’est au contraire, pas vraiment dû au hasard.

Bourreau de travail, à l’écoute de ses joueurs, il est très apprécié par ceux-ci de par sa franchise et sa capacité à les faire se dépasser comme l’explique Lyes Aka : « C’est un entraîneur qui m’a beaucoup fait évoluer et qui a toujours été derrière moi. Il dit à chaque fois les choses droit dans les yeux pour te faire progresser. » Titulaire d’un master en droit, Nassim El Abdi à la tête bien remplie et est actuellement stagiaire en tant que juriste dans un cabinet d’avocat. Les journées de 30 heures ne lui font pas peur, même si une carrière 100% foot au sein d’un club pro pourrait le rattraper plus vite que prévu au vu de ses performances. D’ailleurs, c’est bien lui qui nous confiait que le meilleur reste à venir. A commencer dès cette saison par une qualification historique en Play-Off ?

La grosse côte 2022 : Six clubs franciliens en Play-Off !

Actufoot • PFC U19 célébration vestiaire J7

Les U19 du Paris FC ont impressionné au cours de l'automne avec une série de six victoires de suite

Le problème quand on nous habitue aux bons résultats, c’est que l’on en demande toujours plus. Devant la bonne forme des clubs de la région parisienne dans cette première partie de saison, on se laisse imaginer à des lendemains incroyables avec un record au printemps prochain d’équipe francilienne à l’heure d’aborder les phases finales des championnats nationaux U19N et U17N. Pour rappel concernant les U19, les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés. A l’heure actuelle, dans le groupe A, le PSG et la JA Drancy occupent les deux premières places et sont dans le bon wagon. Si on imagine pas une seconde le club parisien ne pas être de la fête, il faudra batailler pour le club de Seine-Saint-Denis, mais au vu des prestations des troupes de Nassim El Abdi, l’exploit est réalisable. Dans la poule B, le PFC est pour le moment en troisième position à sept points de l’OL (qui a un match en moins) et huit de Strasbourg. Autant dire que la mission s’annonce plus que compliquée mais rien n’est impossible pour une équipe qui avait su aligner six victoires de suite au cours de l’automne.

En U17, le premier de chacun des six groupes, ainsi que les deux meilleurs deuxièmes décrochent la timbale. Si pour le PSG, cela devrait bien se passer dans la poule A. Montrouge, actuellement dauphin du club parisien, mais aussi le PFC (5ème à 2 unités seulement du club du 92) et même Brétigny (à 5 points) peuvent espérer se mêler à la lutte. Même chose pour le Paris 13 Atletico et le FC Montfermeil dans le groupe B, qui sont pour l’instant en quatrième et cinquième position, mais à seulement cinq et six points de l’ESTAC. Une belle série des garçons de Nicolas Ducteil ou de Fabio Frasconi pourrait bien rebattre les cartes. Rendez-vous maintenant le 16 janvier prochain pour voir si ce défi un peu fou va commencer à prendre forme ou non, sans oublier bien entendu les 1/32e de finale de la Coupe Gambardella qui auront lieu le week-end précédant.

D’ici là, au nom de toute la rédaction Île-de-France, passez de bonnes fêtes de fin d’année et à très bientôt pour commenter l’actualité des clubs qui font battre le cœur du football de notre région.

Reynald Trunsard

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :